Célébrons ensemble la fin de la saison et la douceur estivale ! Soutenir les nouvelles pratiques artistiques, offrir en partage des formats courts, pluridisciplinaires et hybrides, spontanés, sans technique, ni décors, tel est l’ADN du Festival Tri-Marrant et le sens de sa présence renouvelée au Théâtre de la Vie.

La troisième édition du festival porté par L’Æncrophone ASBL contribue à cette efflorescence sans fin d’un espace d’impromptus, d’un espace aux mille formes artistiques, d’un espace de découvertes et d’étonnements.

« Voir    sans    artifice    éclore    la    magie, (re)mettre la chair au centre, (re)trouver l’essence du jouet JEU, faire place à l’artiste, uniquement et singulièrement,  mais  pleinement et totalement, nu dans le seul vêtement de son art, en communion avec ses condisciples.»  Aurélie Vauthrin-Ledent

Vendredi 17 juin 

20h : La revanche de la carotte. (moche) – Marionnettes – Théâtre – Chant – Musique – Conte. Tout public
Cie Les carottes sont cuites ? – Amélie de Casterlé et Mathilde Lévêque
Gigi la Carotte et Mimi la tomate se réveillent sur un stand de supermarché. Ils découvrent qu’ils sont mis au rabais. La raison ? Ils sont moches, bien sûr ! Se laisseront-ils insulter de la sorte ? Se battront-ils pour la préservation de leur dignité ?

 

21h : Le mythe qui gratte / Dans la tête à Thésée – Conte, Chant, Slam  Collectif El Solo (Lyon-France) avec Pierre-Jean Etienne.
L’abandon d’Ariane par Thésée, met en question sous une forme musicale, loufoque et auto-dérisoire, la place de la femme dans cette mythologie.

 

22h : Les chaussettes de l’archiduchesse (et historiettes) – Musique ancienne – Théâtre – Chant. Dès 16 ans
Cie Transports Publics – Thomas Baeté – Tristan Droillard – Francesco Olivero.
Le poids des mots, le choc des ragots, une occasion unique pour le public d’aujourd’hui de se plonger dans une époque fort lointaine : une tranche de vie portée par un violiste, un théorbiste et un chanteur, au service de leur majesté.

Samedi 18 juin 

En déambulation dans le bar et la rue, entre chaque spectacle : Sirènes à l’horizon ! Surmarionnettes – Théâtre – Chant. Tout public
Cie Scraboutcha – Laurie Jedwab et Romane Rose Uyttersprot.
Tout le monde le sait, les mers regorgent de mystères et de créatures fantasmagoriques… mais qui aurait cru en rencontrer sur terre ? Deux sirènes viennent vous accoster… naufragées des temps modernes, quel regard poseront-elles sur nos vies atmosphériques ?

 

20h : GERDA – Conte – Musique – chant. Tout public
Cie Les çN – Maïté Leuridan et Lisa Cogniaux.
Le conte originel de H. C. Andersen, voyage initiatique, à la symbolique puissante, – devenir en conscience « comme » un enfant – est ici porté par deux musiciennes et conteuses, agrémenté de violoncelle, chant, percussions et instruments “maison”.

 

21h : En attente de reprogrammation (cause COVID).
21h : Le coup classique – Danse classique – Rythmes – Arts du combat.
Collectif Carine Piaguet
C’est l’histoire d’un combat. Ils sont deux. Différents. Elle danse, classique. Il se bat. Mais c’est peut-être lui qui danse. Elle se bat ? Tout se mélange. Chacun raconte son histoire, échange. Ils s’échangent. Ils luttent. Est-ce une lutte ? La pièce donne à voir deux arts qui se rejoignent par la musique, le rythme, évoquant un combat. Des combats.

 

22h : La dernière à l’échafaud – Théâtre – musique – danse. Dès 14 ans.
Cie LES AMIS MOTS DE COMPAGNIE – Aurélie Vauthrin-Ledent, Rafaël Nùñez Vélàzquez.
Qu’est-ce que « la force » ? Sur fond de Révolution Française, Gertrude von le Fort narre l’histoire de la carmélite Blanche de la Force, « petit lapin terrorisé », pour dénoncer la montée des extrêmes, et questionner cette valeur, la force.

Dimanche 19 juin

18h : Le Crow-frog Show – Improvisation Théâtrale – Chant – Musique. Dès 8 ans
Le Collectif Digressif – Comédiens: Mélissa Motheu Renaud Leclercq Hicham El Hamouri Thierry Maerschalk Musiciens: Batterie et Percussions: Théo Teboul Saxophone : Arthur Hirtz Violoncelle: Ian-Elfinn Rosiu.
Spectacle pluridisciplinaire d’improvisation inspiré de la scène anglo-saxonne : audace, virtuosité et goût du défi aboutissent au délire extravagant d’une énergie puissante soutenue par saxophone, violoncelle, percussions & batterie.

 

19h : Carte blanche à ANGORA – Musique – Chant – Texte. Tout Public.
Caro, Victor et Joris arrivent à Bruxelles pour une première version acoustique et théâtrale de leur musique ! Des surprises au rendez-vous…

 

20h : Svobodny Boys – combat – cascade – acrobatie – magie – théâtre. Dès 8 ans
Cie Ravie – Jérémy Lamblot, Thibault Packeu, Sébastien Tollenaere, Baptiste Leclerc, Siam Demuylder. Ce que vous verrez n’a pas de précédent. Ce sont des merveilles, des impossibilités, des miracles enfin. Le détail en est indescriptible. Entrez dans le ring de notre univers, vous serez transportés d’admiration, ivres de joie, abasourdis : catch, karaté, couteau, boxe, bâton, voltige…

 

21h : Concert de clôture : « Elles s’y promènent » (précédées de Gabrielle Verleyen). Dès 8 ans
Christine Lurquin et Florence Laloy se promènent dans les chemins polyphoniques de traditions orales francophones, et nous font voyager avec elles.
Conception et direction artistique : Aurélie Vauthrin-Ledent / Gestion des candidatures anonymes : Angélique Burnotte / Assistanat artistique et administratif : Céline Decastiau
19:30
Portes
20:00
Début