Une œuvre littéraire magistrale. Le roman initiatique d’un homme au début du XXème, des tranchées sanglantes aux côtes africaines, de la découverte de l’Amérique capitaliste à l’exercice de la médecine dans la banlieue parisienne des années 20. Le cri de révolte d’un homme aux prises avec ce que la société engendre de pire: la guerre, le racisme, le capitalisme et la pauvreté. Plusieurs personnages atypiques se retrouvent plongés dans cette féerie cauchemardesque, telle une fanfare triste et fiévreuse.

Louis-Ferdinand Céline nous raconte l’humanité sans complaisance, noire, à la dérive, avec comme seul point de fuite l’amour d’une femme. L’amour triste, mais rageur. Pathétique, mais tellement vrai. Attendrissant, mais violent. L’amour pour qui on troquerait sa vie, mais qui n’a déjà plus d’espoir. 

Pour la reprise de sa première mise en scène, Damien De Dobbeleer nous présente une version singulière de Voyage au Bout de la Nuit, faisant résonner son actualité, variant la tonalité de la gravité au burlesque, au travers d’une langue proche, drôle et féroce : une vision sensible et parfois délirante, toujours libre et sans concession.

 

Benoît Van Dorslaer, Pierre HaezaertAlexandre Tissot, Baptiste Sornin, Louise Manteau, Damien De Dobbeleer / Conception et mise en scène: Damien De Dobbeleer / Assistanat: Louise Manteau / Collaboration artistique: Selma Alaoui / Mouvements: Alexandre Tissot / Décor sonore et musicien: Thibaut Crassin / Scénographie: Delphine Coërs / Création lumière: Pier Gallen /Diffusion: D³ DRAMA COMPANY / Photos: Géraldine Jacques. 

 

Une création de D³ DRAMA COMPANY en coproduction avec le Théâtre de la Vie. Réalisé avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service du théâtre. D’après “Voyage au bout de la nuit” et “Casse-pipe” de L.F. Céline (c) Editions Gallimard. 

 

Attention, le 07/02 est une représentation scolaire.

Portes
Début