Trois acteurs donnent voix et corps à un homme qui a choisi de se mettre sur le côté du marché de l’emploi, avec la conviction (folle ?) de rendre service à la société en faisant ainsi partie de la « réserve » (comme à larmée). Le Réserviste dresse le portrait improbable de ce « parasite » (comme on aurait vite fait de le qualifier). Une figure à la fois libératrice et pathétique, sinon consternante, pour une parabole en forme de pied de nez sur la place que l’on donne au mot « travail » aujourd’hui, et sur le système qui s’articule autour de lui

Antoine Laubin continue d’explorer notre société, en interrogeant le théâtre, ou peut-être est-ce l’inverse. Chaque soir, les acteurs convient, au cœur même de l’histoire racontée, un invité différent issu des sciences humaines (sociologie, anthropologie, histoire, philosophie …) pour se confronter en direct et sans filet à son regard particulier sur l’inactivité.  Dans cette nouvelle création, Thomas Depryck et Antoine Laubin nous parlent à nous, spectateurs et citoyens, de notre rapport à l’Etat et à la “norme”, et plus particulièrement du chewing-gum collé sous la semelle de la société : le chômage.

Intervenants : 03-02 : Mateo Alaluf, sociologue / 04-02 : Laurence Rosier, linguiste / 05-02 : Thomas Berns, philosophe / 06-02 : Violaine Wathelet, économiste / 07-02 : Kenneth Bertrams, historien / 10-02 : Christine Mahy, Réseau Wallon de lutte contre la pauvreté / 11-02 : Réseau Econosphères / 12-02 : Jean Blairon, politologue / 13-02 : Anne-Emmanuelle Bourgaux, constitutionnaliste / 14-02 : Frédéric Bourlez, psychologue clinicien
Ecoutez les invités du Réserviste

Jeu : Angèle Baux, Baptiste Sornin, Renaud Van Camp /  Conception et mise en scène : Antoine Laubin/ Texte : Thomas Depryck / Lumière et direction technique : Gaspard Samyn / Assistanat à la mise en scène : Axel Cornil / Production : Cora-Line Lefèvre / Diffusion : Habemus Papam /

Une production De Facto asbl en coproduction avec le Théâtre de la Vie, réalisé avec le soutien du Théâtre National (version courte présentée au Festival XS en mars 2013). De 2011 à 2013, Le Réserviste a fait l’objet d’une résidence de plateau à L’L – Lieu de recherche et d’accompagnement pour la jeune création (Bruxelles). 

Portes
Début