Nothingness – « néant » – est un projet qui interroge notre rapport au vide, à la non-existence, à la page blanche.

Le projet fait référence au vide, avec toutes les contradictions que celui-ci éveille en nous. Ce moment suspendu entre fin et recommencement : inertie, latence. Cet entre-deux où s’entrecroisent le désespoir et l’élan créateur. Maria Eugenia Lopez tente de saisir comment d’une part la crainte du vide peut nourrir le besoin de garder toutes traces de ce qui nous échappe, jusqu’à vouloir prévoir l’imprévisible, fixer l’éphémère et figer le mouvement, l’échange, la transformation… la vie. Ou comment d’autre part un présent rompu, un arrêt du film, un écran blanc, peuvent aussi bien activer des « sentir », des « se laisser affecter par », des « faire » inattendus, susceptibles de générer une tout autre aventure spéculative, une tout autre manière de se remettre au monde, une tout autre manière de créer, d’exister : une toute nouvelle histoire.

Dans Nothingness, Maria Eugenia Lopez parle de la peur du vide, de ce qu’il y a de terrifiant dans l’idée de tout perdre, de se perdre, de l’obsession de figer ce qui par essence est en constante transformation. Ce projet est conçu comme un terrain neutre où les événements émergent et se transforment à tout moment. Par le contraste et le basculement de situations, l’autrice souhaite évoquer sur le plateau tout ce qui est de l’ordre de l’imprévisible et de l’éphémère, ce qui nous échappe. Se livrer métaphoriquement au vide. Ce projet est envisagé comme un éloge du vide, avec toutes les contradictions qu’il m’évoque : l’angoisse, l’horreur mais aussi l’extase, les envies d’envol, d’équilibre, de chute, de calme absolu. Une page blanche.

Conception et mise en scène : Maria Eugenia Lopez / Avec : Shantala Pèpe, Louis Nam le Van Ho / Création musique : Guillaume Le Boisselier / Création lumière : Peter Maschke / Regard extérieur : Pascale Gigon / Décor : Evelyne de Behr, Peter Maschke / Photos : Emmanuel Andrée. Une création de Maria Eugenia Lopez en coproduction avec Le Théâtre de la Vie et Les Brigittines. Partenaires de résidence : Materiais Diversos – Lisbonne, La Briqueterie – Paris, Théâtre Marni. Une création accompagnée par : le Grand Studio. Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service de la Danse.
19:00
Portes
20:00
Début