Une réécriture de l’œuvre de Platon “Le Banquet”

C’était
le temps où Agathon remporta un prix prestigieux avec sa première tragédie.
Pour fêter cette réussite, il organise un grand banquet auquel chaque convive
est invité à faire un éloge de l’Amour.

La
soirée avance et les langues se délient. Et derrière ce qu’on croyait être un
simple concours d’éloquence, d’autres enjeux apparaissent.


“Reflets d’un banquet est une réécriture d’un texte millénaire. Je crois à la nécessité de connaître les “classiques” pour pouvoir penser le monde contemporain et y créer quelque chose de nouveau. Je crois que la création contemporaine, si elle n’utilise pas le détour et la métaphore, risque de s’étioler. Je crois que regarder une société ancienne et disparue offre une perspective qui permet d’interroger la nôtre avec une plus grande acuité. Inversement, se contenter de reproduire une société passée risque d’enlever au théâtre sa qualité de spectacle vivant pour en faire l’espace de déambulation de poupées de cire. C’est pourquoi je pars d’un texte millénaire, où j’invite des personnages d’aujourd’hui comme si le spectateur se levait de sa chaise pour interroger les Anciens. Je multiplie les anachronismes, je transgresse les frontières. Je le fais avec conscience, avec joie et de façon assumée.” Pauline d’Ollone

Pauline d’Ollone est une jeune metteur en scène à l’esthétique brute et épurée où l’imaginaire peut se déployer sans limite et avec joie. En l’espace d’une soirée, le Théâtre de la Vie sera un terrain de jeu, une salle de banquet, un quai dans le port de Mantinée, une agora, une forêt pendant la nuit, l’infini du cosmos…

Avec : Pierange Buondelmonte, Adrien Drumel, Philippe Grand’henry, Anne-Marie Loop, Achille Ridolfi, Jérémie Siska / Mise en scène : Pauline d’Ollone / Assistanat à la mise en scène : Sabine Gousse / Création costume : Samuel Dronet en étroite collaboration avec Pauline d’Ollone / Réalisation costumes : Samule Dronet, Sophie Seyli / direction musicale : Charles-Henry Boland /Conseiller artistique, dramaturgie et création lumière : Guillaume Toussaint Fromentin

Une production de la Cie les Étrangers en coproduction avec le Théâtre de la Vie. Réalisé avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service du théâtre. Avec le soutien du Théâtre Océan Nord. Remerciements à Jean Debefve, au Théâtre de la Galafronie, à Joseph Lacrosse et Louis de Balmann

Durée du spectacle : 1h30
– Jauge réduite, n’oubliez pas de réserver!

Portes
Début