Après avoir longtemps marché, suite à un effondrement dont on ignore la nature, un groupe de survivants arrive au pied d’un mur, un mur gigantesque et infranchissable. En proie à un dénuement extrême, ils longent ce mur qui semble infini, fantasmant chaque jour un peu plus ce qui se trouve de l’autre côté… Au pied de ce mur ils se rassemblent pour tenter de réinventer leur propre mythe, en collectant leurs restes…

Que reste-t-il, quand il n’y a plus rien ? Quelles traces subsistent de nos souvenirs, de notre langue, de notre histoire ? De notre culture et de notre civilisation ? De nos valeurs et de notre morale ? Qu’en est-il de la nécessité de la beauté, de la joie, de l’art et de la poésie ? Avec cette création suspendue dans l’espace et le temps, entre fiction poétique et fable métaphysique, Noémie Carcaud interroge avec humour les valeurs réelles des choses matérielles et immatérielles, et  l’absurdité magnifique de l’existence humaine…

Les événements dans le cadre du programme (ré)créatif « Ici c’est vrai,  et nous on est là » autour du spectacle :

Vendredi 21 janvier / après spectacle : Bord de Scène A l’Endroit à l’Envers avec l’équipe artistique. Une manière de se familiariser davantage avec l’œuvre et ses inspirations à travers une conversation entre les artistes et les publics.

« A présent, nous devons tout reprendre à zéro, tout recréer : la vie, l’espoir, et la joie tout au fond de nous. »

Moi, Marthe et les autres d’Antoine Wauters

 

Vendredi 28 janvier / à l’issue de la représentation : Boomerang #3 Notre besoin d’utopie est impossible à rassasier
Pour cette troisième soirée Boomerang, l’équipe artistique a souhaité inviter Jean-Paul Engélibert, à partager le plateau avec eux, le temps d’une rencontre. Jean-Paul Engélibert est professeur de littérature comparée à l’université de Bordeaux-Montaigne et auteur de plusieurs essais autour des fictions d’apocalypse. Ensemble ils questionneront le sens des fictions post apocalyptiques, et à nous, avec eux, de questionner notre besoin d’imaginer que le monde tel que nous le connaissons puisse s’effondrer afin de penser et rêver l’avenir.

Avec Noémie Carcaud, metteure en scène et autrice ; Hélène Mouchtouris, assistante à la mise en scène ; les acteur.ices : Quentin Chaveriat, Yves Delattre, Sébastien Fayard, Jessica Gazon , Pauline Gillet Chassanne, Manon Joannotéguy, François Maquet, Emmanuel Texeraud ; Jean-Paul Engélibert, professeur de littérature comparée à l’université de Bordeaux-Montaigne et auteur de Fabuler la fin du monde. La puissance des fictions d’apocalypse (La Découverte 2019), Apocalypses sans Royaume. Politique des fictions de la fin du monde (Classiques Garnier 2013), et a dirigé le volume L’Apocalypse : une imagination politique, XIXe-XXIe siècles (PUR 2018).

 

Samedi 29 janvier / Atelier « De mon corps à nos corps » / 10h-14h dirigé par Noémie Carcaud et Hélène Mouchtouris. Cours Florent, rue Charles Demeer 5, 1020 Bruxelles

Le Théâtre de la Vie et la compagnie Le corps crie ont imaginé l’atelier « De mon corps à nos corps ». Iels proposent à 20 étudiant.e.s inscrit.e.s dans les écoles d’enseignement supérieur artistique ou au sortir de ces écoles en 2021 ainsi que dans les universités, d’expérimenter ensemble, au travers du corps et du parlé-gestué, le fonctionnement du groupe.

Noémie Carcaud et sa troupe d’acteur.ices ont exploré une forme de langage qui emploie le geste pour préciser et chorégraphier la parole. Noémie Carcaud et Hélène Mouchtouris nous invitent à questionner le groupe par le biais de ce langage. Si les mots nous échappent, par l’émotion ou l’oubli, comment communique-t-on par le corps d’un bout à l’autre du groupe ? Comment s’entraider, se porter, se confronter, prendre sa place au sein d’un groupe…avec le corps ? Et surtout, aussi, elles nous convient à fêter ensemble la puissance des liens qui nous unissent, qui, même sans paroles, nous ramènent à notre humanité.

Jo : Axel ! Parfois c’est difficile le monde… mais nous on est là, tu peux pas échapper… tu comprends ? Ici c’est vrai, et nous on est là ! Reste(s) de Noémie Carcaud

Informations pratiques: Inscription gratuite et obligatoire en ligne au https://shop.utick.net/?module=ACTIVITYSERIEDETAILS&pos=THEATREDELAVIE&s=2336B76A-15BF-357A-E9BB-00BA9D525DFE

Accès sans CST mais porte du masque obligatoire

Condition: avoir assisté à l’une des représentations de la série

Le samedi 29 janvier de 10h à 14h dans les locaux du Cours Florent, rue Charles Demeer 5, 1020 Bruxelles

Apporter une tenue souple et son pic-nic

Conception, écriture et mise en scène : Noémie Carcaud / Jeu et écriture de plateau : Quentin Chaveriat, Yves Delattre, Sébastien Fayard, Jessica Gazon , Pauline Gillet Chassanne, Manon Joannotéguy, François Maquet, Emmanuel Texeraud / Assistanat à la mise en scène : Mélanie Rullier et Hélène Mouchtouris / Dramaturgie : Estelle Charles / Scénographie, costumes : Marie Szersnovicz / Création lumières : Margareta W. Andersen / Son : Guillaume Istace / Direction technique : Aurélie Perret / Production : Margot Sponchiado. Une création de la Cie Le Corps Crie, en coproduction avec le Théâtre de la Vie, la Maison de la Culture de Tournai et La Coop asbl et Shelter prod, avec le soutien du Théâtre Océan Nord, de la Fédération Wallonie Bruxelles et de taxshelter.be, ING et du tax-shelter du gouvernement fédéral belge.
19:00
Portes
20:00
Début